Qu'est-ce que j'entends par le terme "numéro" ?

 

 

J'utilise le numéro comme une porte d'entrée dans le clown.

C'est un dispositif pédagogique qui permet de travailler la précision et l'expression, tout en produisant un résultat de qualité qui valorise le travail de l'apprenti.

 

Dans un numéro, il y a un début et une fin, des étapes, un enjeu à investir émotionnellement.

Des actes précis qui s'enchaînent avec logique. Le numéro peut être travaillé et retravaillé permettant à chaque fois de découvrir de nouvelles pistes de jeu.

Au cours de ma carrière, j'ai eu l'occasion "d'entrer" dans le clown par d'autres portes que celle du numéro : L'improvisation libre sans autre consignes que celles d'être au présent, l'improvisation construite sur le développement d'états émotionnels, celles à thème...

 

L'improvisation est riche car elle laisse une grande part à l'imaginaire.

Elle peut générer des moments magiques autant que des déceptions, car elle demande de prendre en compte de nombreux paramètres : l'écoute entre les partenaires, le rythme, la relation au public, l'écoute de son propre ressenti, la lisibilité pour le public de ce qui ce joue, l'investissement physique des protagonistes, leur capacité à appréhender leur place dans l'espace, leur plaisir à jouer, à se mettre dans des états émotionnels...
Tout cela se corse lorsqu'il s'agit de retravailler une improvisation : quels sont les repères ? Sont-ils intérieurs où extérieurs ?

 

Pour des personnes qui débutent ou qui n'ont pas une certaine expérience du travail d'acteur, "réussir" une impro tient un peu de la loterie.
 

Reproduire une impro réussie tient à peu de choses près du miracle.

 

La construction du numéro à ceci de facilitant : Elle repose sur du concret : des gestes précis, un enjeu clair, une progression structurée. Tout ceci peut être travaillé et retravaillé, avec ou sans nez pour se concentrer sur les aspects plutôt ludiques ou plutôt techniques. La structure peut s'étoffer progressivement de nouvelles idées. Deux numéros individuels peuvent donner lieu à une rencontre entre deux clowns pour constituer un duo.

 

Enfin, lorsque la structure du numéro est intégrée par l'acteur, il est libre de saisir ce qui surgit pour improviser et revenir à son numéro lorsqu'il le souhaite.

Le numéro est donc aussi une voie possible vers l'improvisation.

 

 

Formulaire d'Identification

 
CRW_2723.jpg
DSC_8109.jpg